Site 4: Le dyke pincé

En montant la voie Camilien-Houde, on peut voir plusieurs dykes dans les escarpements rocheux. Les dykes sont les filons de roche foncée qui recoupent les strates de roches sédimentaires. Lorsque le filon devient parallèle aux strates on le nomme "sill". Les dykes et les sills se forment lorsque du magma est injecté dans les fissures de la roche en place. En refroidissant, ce magma se solidifie et devient une roche ignée intrusive. Au mont Royal, on peut observer des dykes de 1 mm à 3 mètres d'épaisseur.

Ce dyke brun-rouille recoupe du calcaire gris. Les bordures (épontes) blanchâtres du dyke sont en marbre, c'est-à-dire en calcaire métamorphisé au contact du magma.

Le goulot d'étranglement dans ce dyke exclu la possibilité que le magma ait rempli la fissure du bas vers le haut. Le magma devait ici progresser à l'horizontal, c'est-à-dire de la paroi vers la caméra.
Comment s'y rendre :
En montant la voie Camillien-Houde, on trouve ce dyke dans la coupe rocheuse vers la fin de la dernière courbe qui précède le troncon linéaire qui conduit au belvédère.
Localisation GPS :
45˚ 30" 42,0"N
73˚ 35' 47,4"W