Les collines montérégiennes en 3D
Description des roches du mont Saint-Grégoire

   Essexite (centrale) :

L'essexite centrale est la roche que l'on peut observer au sommet de la colline St-Grégoire.


PHOTO 1
Les affeurements d'essexite centrale ont un aspect massif, sans foliation distincte.

PHOTO 2
Gros plan d'une surface polie montrant le grain moyen et la couleur gris-bleuté de la roche saine.


L'essexite centrale est une roche ignée plutonique à grains moyen, de couleur grise. Elle est composée de feldspaths plagioclases, de néphéline, d'augite et d'amphibole brune.

   Essexite à kaersutite :

L'essexite à kaersutite est une zone lenticulaire d'essexite à grains grossier localement enrichi en kaersutite. Cette lentille délimite, en partie, l'essexite centrale de l'essexite porphyrique de la périphérie.

   Essexite porphyrique (périphérie) :

Gros plan d'une surface polie montrant la texture grenue de l'essexite périphérique.

L'essexite devient de plus en plus grenue, en s'éloignant de la zone centrale. La composition minéralogique varie peu, sauf pour l'olivine qui décroit progressivement tandis que le feldspath augmente vers la périphérie.

   Essexite rubannée :

Le rubannement de l'essexite, indistinct au centre, devient de plus en plus marqué vers la périphérie. Ce rubannement est généralement vertical.

Le rubannement de l'essexite est causé par une ségrégation des minéraux blanc et noir en lits. Cette ségrégation de minéraux aurait été causée par des mouvements verticaux de fluide dans la chambre magmatique, durant la formation de la roche.