Les collines montérégiennes en 3D

Description des roches de l'intrusion Saint-Hilaire

Les roches de l'intrusion montérégienne de Saint-Hilaire comprennent différentes variétés de gabbros, diorite, monzonite et syénte.

  Dyke :
Des filons de roches intrusives se sont mis en place, principalement dans la zone des gabbros. Ces roches filoniennes sont à grains fins et ont une composition semblable à celles des autres roches intrusives du mont Saint-Hilaire.

 

  Brèche :
Cette unité regroupe les différents faciès de brèches, comprenant les brèches d'intrusion et les brèches formées de fragments arrondis de syénite, diorite et gabbro dans une pâte de roches broyées de même composition. Ce dernier type de brèche peut montrer de structure d'écoulement.

 

  Syénite :

La syénite du mont Saint-Hilaire contient de la néphéline et peut être grenue ou à grains fins. La variété grenue contient généralement des phénocristaux de néphéline et de sodalite bleu. Le faciès de syénite à grains fins inclus la phonolite et les porphyres à phénocristaux de néphéline et de sodalite.

 

  Diorite :

Cet unité regroupe la diorite et la monzonite à néphéline. Ces roches contiennent des feldspaths plagioclases et de la néphéline interstitielle. Les principaux minéraux noirs sont l'olivine, le titanaugite (pyroxène), la kaersutite (amphibole) et la biotite.

 

  Gabbro :

Cette unité géologique regroupe les trachygabbros à biotite, les gabbros à kaersutite, les gabbros à pyroxène et kaersutite. Ces roches foncées se distinguent d'après leur composition en biotite, amphibole et pyroxène. Les gabbros riches en kaersutite sont généralement très foliés.

 

  Gabbro mélanocrate :

Le gabbro mélanocrate est une unité qui regroupe les roches les plus mafiques de l'intrusion, incluant le gabbro noir, la pyroxénite et la jacupirangite. Ces roches sont souvent très magnétiques car elles peuvent contenir jusqu'à 25% de magnétite dans leur composition.

 

   Cornéennes :
Les shales de Pontgravé et la Rivière Nicolet ont été métamorphisées en cornéennes au contact avec l'intrusion de Saint-Hilaire. Les cornéennes sont à grains fins, finement stratifiées, noires et dures. Elles produisent des cassures conchoïdales lorsqu'elles sont fracturées.

 

   Roches de la formation de Bécancour :
La formation de Bécancour fait partie du Groupe de Richmond. Ces roches ne sont pas en contact avec celles de l'intrusion de Saint-Hilaire. Elles sont représentées par les shales rouge de Queemston et sont présentes près de la bordure Sud-Est de la carte géologique.

 

   Roches de la formation de Pontgravé :
La formation de Pontgravé fait partie du Groupe de Richmond. Les roches de la formation de Pontgravé sont des shales calcareux.

 

   Roches de la formation de de la rivière Nicolet :

La formation de la Rivière Nicolet fait partie du Groupe de Lorraine. Ces roches sont principalement des shales. Ces roches sont en contact avec le côté Nord-Ouest de l'intrusion de Saint-Hilaire.