Excursion géologique au mont Royal

Le mont Royal le matin, au parc Jeanne-Mance.
 
Voici la description illustrée des principaux sites d'intérêt géologique au mont Royal. On peut y trouver plus de dix variétés de roches ignées, sédimentaires et métamorphiques. On peut y observer des dykes, des sills ainsi que des phénomènes structuraux tels des plis et des failles. Peu de visiteurs savent qu'on peut observer une faille dans la falaise rocheuse, en arrière de l'arrêt d'autobus du belvédère Camillien-Houde.

Certains sites concernent des phénomènes géologiques plus récents comme l'altération en boules, les talus d'éboulis et les traces laissées par les glaciers et la mer de Champlain. Une visite complète de tous les sites représenterait une randonnée d'environ trente kilomètres. Nous avons ajouté les coordonnées de localisation des différents sites afin de faciliter leur repérage sur le terrain, à l'aide d'un GPS.

Pour faire une randonnée géologique virtuelle, on peut cliquer sur les numéros de la carte de localisation ou sur les noms de la liste des sites et panoramas.

Ce site avait été commencé en 1998, à l'époque des petits écrans.

La mise à jour de 2003 avait retiré deux sites disparus sous la construction de pavillons à l'Université de Montréal, mais en avait ajouté quatre, pour un total de vingt sites. Des vues panoramiques ont été ajoutées.

La mise à jour de 2008-2009 est une réécriture complète des textes, avec ajout de dessins et de photos plus grandes. Le nombre de sites géologiques monte à vingt-huit et le nombre de panoramas monte à neuf. La géologie et la localisation des sites sont maintenant représentées en superposition sur une image Google Earth du mont Royal, datée de novembre 2008.

La mise à jour de 2014 ajoute les pages sur l'histoire géologique des roches et l'histoire géologique récente de la région de Montréal.

 


Accueil